Pendant un long moment, j’ai souffert, d’être empêché de t’aimer, empêcher de te partager une inspiration ou un simplement regard. Le manque de ta présence était comme une déchirure intérieure, que l’on déchire jour après jour. La sensation que je brulais par le frottement de ces multiples déchirures. Une torture d’amour.

Je me suis sentie frustrée, que la vie soit si injuste de m’empêcher de t’avoir à mes côtés, m’empêcher de construire, de solidifier notre relation, notre union.

Je ne comprenais pas pourquoi j’étais empêcher de t’offrir cet amour qui vivait en moi. Pourtant, on dit que l’amour c’est le ciment de tout, que l’amour guérit tout, que l’amour c’est l’essence de la vie. J’étais persuadée que c’est ce que je ressentais envers toi. Comme j’ai souffert de ne pas ressentir la réciprocité de cet amour que je croyais suprême.

Je n’aurais jamais pensé que l’odeur d’une personne pouvais me manquer au point d’en avoir les tripes nouées. Il y a des gens qu’on ne peut supporter plus de 5 minutes, il y a des gens que l’on apprécie et il y a ceux qui se moulent à notre être tout entier comme une seconde peau.

C’est cela que j’ai ressentis à ton contact, une deuxième enveloppe, une deuxième bulle qui venait m’envelopper. C’était subtil, c’était éthérique, ce n’était pas de ce monde.

On parle d’amour, du petit amour mignon, au grand amour qui vous chavire, qui vous enivre., un amour qui vous prends…mais on parle rarement de l’amour qui vous donne, qui vous redonne à vous-même, qui vous dit aime toi. Le nôtre, est au-delà des mots, au-delà des concepts, au-delà du plan terrestre, il est un amour qui grandit, qui libère, qui s’expand et que rien n’y personne ne peut tenir en cage.

Cette souffrance, je l’ai portée en moi, je m’y suis presque attaché comme on s’attache à une branche pour ne pas tombé de la falaise…. Car j’avais peur, peur de tomber, peur de lâcher, peur de me soutenir intérieurement et émotionnellement, peur de ne plus y goûter, peur de ne plus être nourrit de ce que je ressentais …je m’y suis attaché avec force, avec tout l’énergie que j’ai pu déployé et ce malgré les écharpes, malgré les coupures, malgré la douleur…je résistais… je tenais le morceau, le reste , qui était devenu lambeau, car je n’avais pas compris cet amour, je ne me fiais qu’à la mémoire ancienne de l’amour alors que la vie me poussais à connaitre un amour nouveau un amour plus grand, un amour plus généreux, un amour encore jamais expérimenté dans l’humanité, un amour précieux.

Et puis, un jour ou j’étais complètement épuisé, à bout de souffle…j’ai lâché…c’est à ce moment que j’ai découvert la grandeur, le potentiel illimité de cet amour. J’ai réalisé que la deuxième enveloppe que j’avais ressentis à ton contact en fait était ma deuxième aile. Je ne savais pas que j’avais des ailes pour voler à tes cotes….

Merci mon amour

Mélanie xxx

#flammesjumelles #flammejumelle #FJ #amour #amourdesoi #amourdemavie

 

 

error: Content is protected !!